Répertoire du flamenco

Vocabulaire du flamenco

Le saviez-vous ?

Un Comité intergouvernemental de l’UNESCO, réuni en novembre 2010 a inscrit le flamenco au Patrimoine immatériel de l'Humanité.

En voici la description retenue par le comité :

Le Flamenco est une expression artistique qui résulte de la fusion du chant (cante), de la danse (baile) et de l’accompagnement musical (toque). L’Andalousie, dans le sud de l’Espagne, est le berceau du Flamenco, bien qu’il ait également des racines dans d’autres régions telles que la Murcie et l’Estrémadure. Le cante est l’expression vocale du flamenco : il est chanté par un homme ou une femme, de préférence assis, sans chanteurs d’accompagnement. Toute la gamme des sentiments et des états d’esprit – chagrin, joie, tragédie, allégresse, peur – s’exprime à travers des paroles sincères d’une grande expressivité qui se caractérisent par leur concision et leur simplicité.

Le baile est une danse de passion, de séduction, qui traduit un large éventail de situations allant de la tristesse à la joie. Sa technique est complexe et diffère selon que le protagoniste est un homme (davantage de vigueur dans les pieds) ou une femme (plus douce et sensuelle dans ses mouvements).

Le toque, ou art de jouer de la guitare, a depuis longtemps dépassé son rôle initial d’accompagnement. D’autres instruments, parmi lesquels les castagnettes, ainsi que les claquements de mains et les martèlements des pieds, sont également utilisés.

Le Flamenco est joué lors des fêtes religieuses, des rituels, des cérémonies sacramentelles et des fêtes privées. Il est le marqueur d’identité de nombreux groupes et communautés, en particulier la communauté ethnique des Gitans (Roms) qui a joué un rôle essentiel dans son évolution. La transmission s’effectue au sein des dynasties, des familles, des groupes sociaux et des clubs de Flamenco qui sont tous des acteurs déterminants de sa préservation et de sa diffusion.


http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?lg=fr&pg=00011&RL=00363

Voici plus en détails des définitions des mots clé :

A compás: chant ou danse qui est réalisé exactement suivant le rythme ou la cadence du style correspondant.

A palo seco: chant sans guitare. A capella.

Abanico :éventail

Aficionado / Aficionada: Personne qui est passionnée de flamenco. Egalement pratiquant qui n’évolue pas comme un professionnel est appelé aficionado / aficionada.

Aire: une description ou une expression, atmosphère ou le ton général d’une prestation de flamenco.

Alegriá: Chant gitan originaire de Cadix, l'alegria appartient au groupe des cantiñas , répertoire regroupant divers palos bien difficiles à dissocier les uns des autres : alegrias, mirabras, caracoles, romeras. L'alegria est l'expression de la joie, de la l'allégresse, mais puise curieusement sa source dans la mélancolique solea.

Ángel: la grâce dont certains semblent doués, contrairement aux styles avec des caractéristiques plus dramatiques et renfrognées.

Bailaor / Bailaora: Personne qui danse du flamenco.

Bulería: la bulería est un des palos (styles) de chant, de guitare, de rythme et de danse les plus important et fondamental du flamenco. Originaire de Jerez de la Frontera, elle fait partie des cante jondo (Chants profonds) et se joue généralement en 3 ou 4 vers octosyllabiques. La bulería est née avec l'accélération du compás de la Soleá, elle est apparue vers le milieu du XIXe siècle.

Cafés Cantantes: Le Café cantante est un endroit typique de détente où, en plus du service des boissons, se déroulent des prestations de chant et de danse flamenco ainsi que des spectacles de guitare. Ces endroits se sont beaucoup développés à partir du milieu du 19ème siècle au début de la deuxième décade du 20ème. Les cafés cantantes de cette époque étaient souvent décorés dans le même style : un grand hall avec les tables, les murs étaient décorés avec les miroirs et les posters de corrida. A l'arrière de la pièce, il y avait une estrade où les artistes effectuaient leurs performances.

Cantaor / Cantaora: Personne qui chante des chants de flamenco.

Cante: La chanson ou la composition dans les vers, que les gens chantent comme une chanson populaire.

Cante jondo: L'expression subjective pour appeler le style de chantant qui est empli de solennité, de profondeur et de force d’expression. Il est considéré comme synonyme de cante puro.

Castanuelas : Castagnettes.

Compás: La mesure d'une expression musicale avec son accent correspondant, marqué d'habitude par la guitare.

Cuadro Flamenco: Un groupe se composant des artistes de danse, de chant et d'instruments de flamenco.

Desplante: La forte frappe de pied utilisée comme phase finale . Il correspond à la guitare à des rasgueos simples à la fin de la mélodie.

Duende: Le Duende en Andalousie est un charme mystérieux ou indescriptible, le pouvoir mystérieux que chacun sent et que les philosophes ne peuvent pas expliquer. Dans le Flamenco imaginaire, le Duende va au-delà de la technique et de l'inspiration. Pour trouver le Duende, il n'y a aucune carte ou exercice. Quand un artiste de Flamenco connaît l'arrivée de ce charme mystérieux, les gens utilisent les expressions "avoir le duende "ou chantent, jouent de la guitare ou dansent .

Escobilla: L'escobilla est la partie du baile que l’on rencontre dans les Alegrías ou les Soleares où le danseur introduit une expression de musique par le zapateado.

Farruca: (de l'arabe faruq) est une danse andalouse d'origine galicienne qui fait partie du répertoire du flamenco.Le mot désigne également un rythme traditionnel de flamenco avec accompagnement à la guitare.
A l'origine, c'est une danse principalement masculine exécutée en soliste. Léonide Massine (1896-1979) introduisit une farruca devenue légendaire dans son ballet Le Tricorne (1919). Plus récemment, Antonio Gades (1936-2004) interpréta une brillante farruca dans le film de Carlos Saura "Carmen".

Feria: La fête populaire que les gens célèbrent dans un endroit à la même date chaque année. La plus réputée est la Feria d'Abril à Sevilla.

Flamenco puro: le terme qui est généralement appliqué pour signifier le flamenco vrai ou traditionnel.

Floreo: L’esthétique des mouvements que l'on fait avec les bras, les jambes ou avec la guitare.

Guitarrista :Personne qui joue de la guitare. Désigné aussi sous le mot tocaor.

Jaleo: L'action et l'effet d'acclamer, d'admirer. Les expressions et l'interjection qu'ils prodiguent pour exprimer l'enthousiasme ou acclamer les artistes. Il peut être donné tant par l'audience que par les artistes eux-mêmes. Certaines des expressions sont : ¡ Olé! (Une exclamation d'approbation ou d'encouragement) ¡ ezo e!  ou eso es ( c’est ça ) ¡ toma! (Prenez-le) ! ¡ vamos allá! (Allons y ).

Jondo: c'est une expression du flamenco qui désigne certains styles qui exprime la solennité, le goût archaïque et primitivisme. En bref, ces cantes, bailes et la guitare qui sont caractérisés par la force expressive de leurs sentiments et la profondeur essentielle.

Juerga :la fête ou la réunion de passionnés et d'artistes dans une atmosphère idéale pour la meilleure performance du cante, baile et la musique.

Llamada: Le mouvement du baile pour faire un appel au guitariste ou au cantaor pour lui faire comprendre que le rythme va changer.

Palillos: Claquements des doits.

Palmas :L'accompagnement en tapant dans les mains pour le cante et le baile, dont le rythme est réglé à chaque style de musique.

Palmero :Personne qui tape dans ses mains.

Palo :Chacune des structures musicales qui existent dans le Flamenco. Certains d'entre eux, dans le cante, diffèrent seulement par le thème.

Pasada :Passer un partenaire au cours d'une danse. Cela peut être De pecho (face à face) ou De espalda (dos à dos).

Paseo :Un pas marchant qui raccorde deux sections d'une danse. Le danseur peut se déplacer en marquant les pas en rythme de façon arrogante.

Pellizco :L'impact émotionnel qu’un bon cante ou une bonne prestation de guitare ou de baile produisent dans la sensibilité de l'audience.

Peña flamenca :Les organisations qui sont constituées dans une forme d'association par les enthousiastes de l'art de flamenco pour l'exaltation et la diffusion du flamenco cante, baile et de la guitare. Leur pic était à partir du début des années 60 en Andalousie. Ils se sont étendus partout dans l'Espagne et les pays étrangers. L'art du flamenco y est le thème continu de la réunion et des récits tant des artistes acclamés que des nouveaux espoirs.

Pito :Le son que l'on produit par le claquement des doigts pour accompagner le flamenco cante et baile.

Punteado :La façon de jouer de la guitare ou d'autres instruments avec les cordes. Il faut jouer les cordes séparément.

Quejío :Une façon de chanter pour exprimer la douleur, la pitié, le mécontentement ou la colère.

Rasgueo / Rasgueado :La façon de jouer de la guitare ou d'autre instrument brossant des cordes différentes en même temps avec les bouts du doigt.

Rumba: Au cours du XVIIIe siècle, la guaracha cubaine va être adoptée par les gitans de Séville en Espagne et au Portugal, et prendre le nom de rumba flamenca. Elle est avant tout une musique conviviale, peu compliquée (rythmique plutôt simple et répétitive plus solo) elle est idéale pour jouer à plusieurs, entre joueurs débutants et confirmés. Les Gipsy Kings en sont l'emblème.

Seguiriya: La seguiriya ou siguiriya est un « palo » (style de chant) du flamenco. Il fait partie des chants de base regoupés sous le terme de «cante jondo». C'est un chant libre dont la structure rythmique est de douze temps, qui dans sa forme traditionnelle, se chante accompagné par un guitariste, mais on connait des versions a cappella sous sa forme primitive. Il dérive des chant a palo seco (voix seule), et est apparenté aux livianas et serranas, mais n'a pas de rapport avec la Séguédille qui est une danse andalouse, alors que la seguiriya ne se danse pas.

Sévillana: La sevillana est une danse populaire espagnole originaire de Séville, qui se danse à deux, à un ou plusieurs couples, en cercle ou en groupe.
Cette danse traduit à la fois l'approche, l'affrontement, la fuite et l'amour. Elle est exécutée sur une mélodie chantée.
Actuellement, on peut la danser lors de ferias et/ou romerias en Espagne (Sevilla, Jerez, Barcelone ...) mais également dans le sud de la France (Arles, Nîmes, Dax, Mauguio, Béziers ...).

Silencio: N'importe quelle action dans une performance quand la guitare reste silencieuse. (À ce moment, la danse accélère ses pas, par exemple). Il fait aussi référence à une section dans l’Alegría au cours de laquelle le guitariste joue en mineur à un rythme beaucoup plus lent.

Soleá: La "soleá" (version plus simple de « soleares ») est une des formes, ou palo, du flamenco. Elle est probablement apparue dans les environs de Cádiz ou Séville, en Andalousie, la région la plus méridionale d’Espagne. Elle est habituellement accompagnée par une seule guitare.

Tablao :lieu qui est dévolu à l'art de flamenco et aussi c'est l'endroit qui est spécialisé dans d’organisation des spectacles de flamenco. Il est inspiré par les cafés cantantes. Ils sont devenus importants à partir des années 50 en raison de l’essor du tourisme.

Taconeo :L'action de pas, faisant du bruit, en frappant durement avec les talons.

Tango: Il fait partie des cantes à la base du flamenco, au même titre que la solea, c'est le palo le plus ancien connu à ce jour . Onomatopée qui traduit un bruit monotone et lancinant, il vient peut-être d'une danse noire rythmée par le son du tambour, appelé tango dans certaines îles des Canaries. Le tango gitan n'a par contre aucun rapport avec le tango argentin. Joué plus lent, on l'appelle tiento canastero. Le compas est de deux mesures à quatre temps (4/4), le premier temps de chaque mesure étant le temps fort, les temps 2 et 4 sont accentués.

Toque:L'action et l'effet de jouer de la guitare de flamenco.

Zambra :C’était à l’origine une fête mauresque avec musique et bavardage que se sont appropriés ensuite les gitans andaloux. Elle se développe de nos jours dans le Zambra de Granada dans les grottes de Sacromonte. 3 Bailes des mêmes caractéristiques sont intégrés : La Alboreá, La Cachuca et La Mosca, qui symbolisent 3 moments des mariages gitans.

Zapateado : C'est une combinaison cadencée des sons qui sont faits avec le bout, le talon et les pointes de pied. Il était à l’origine exécuté par les hommes, ou quelquefois, par les femmes avec le costume masculin de pantalon et de veste courte. De nos jours, le Zapateado de flamenco apparaît dans la plupart des styles, tant par les hommes que par les femmes. Quelquefois la guitare reste silencieuse pour réémerger avec d'autres éléments d'accompagnement au moment le plus intensif ou de phase finale.

 

 

Artistes

 

 

Pour « entrer » dans la musique et la danse flamenco, voici une liste qui vous aidera à faire vos choix ( les styles sont volontairement très différents ) :

Guitaristes : 

 

 

 Paco de Lucia

 

 Tomatito

 
   Moraito

  Vicente Amigo

 

 

 

Chanteurs :

 

 

 

 

 

 Jose Merce

     Duquende
 

 Diego El Cigala

 Camaron

 

 

 

...


Chanteuses :

 

 

 Nina Pastori    La Macanita  
 Estrella Morente    ....  


 

 

 

Danseurs :

 

 

 Antonio Canales

 

 Adrian Galia

 
   Antonio Gades    Jose Maya

 Israel Galvan

 

 Rafael Amargo

 

 

 

Danseuses :

 

 

 Cristina Hoyos

 

 Sara Baras

 
   Pastora Galvan    Eva Yerbabuena

 Belen Maya

   ...  


 

 

 

Réalisateurs :

 

 

   

Tony Gatlif 

 - Vengo : histoire d’ une vengeance en pays andalou

-Vertiges : du flamenco à la transe

 

Carlos Saura

 





 

 

  Carmen : quand la mise en scène de l'oeuvre se confond avec la réalité

 


Nous vous souhaitons de belles découvertes !

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Passion Flamenco Reims